Comment débuter dans la détection

débuter en détection

Tout détectoriste, quel que soit son niveau, a débuté un jour ou un autre. Peut être qu’une sortie avec un ami ou un proche dans un sous bois, et ressentir le plaisir de trouver des pièces vous a donné envie ? Peut être que c’est l’aspect historique qui vous plait, ce qui n’est pas le cas du Ministère de la Culture sachez-le, ou l’idée de trouver un trésor ? Peut être qu’on vous a offert un détecteur de métaux et vous aimeriez vous y mettre vraiment ?

Quel que soit votre motivation, il faut bien débuter, et voici nos conseils pour bien débuter en détection. Tout comme vous, les membres de guide-detecteurs ont débuté un jour dans ce milieu.

Le choix du détecteur

détecteurs de métauxPour commencer à détecter, il faut…… un détecteur de métaux. Et oui, déjà. Le choix du détecteur est important pour commencer.

En effet, si vous prenez un détecteur trop haut de gamme, vous ne saurez pas vous en servir correctement et sa complexité pourrait vous dégouter ou vous rebuter. Il ne sert à rien de prendre un détecteur haut de gamme sans connaître les bases de la détection. Optez plutôt pour un détecteur milieu de gamme. Ce type de détecteurs de métaux sont assez complexes de part les possibilités qu’ils offrent.

Pour débuter, nous conseillons des détecteurs entrée de gamme ou milieu de gamme. Ces détecteurs offrent d’excellentes possibilités de trouvailles tout en vous permettant d’apprendre. Je pense notamment à la marque Garrett qui est vraiment adaptée à l’initiation. Vous pourrez ainsi avoir un détecteur qui n’est pas excessif en prix tout en ayant des chances de trouver tout ce que vous cherchez. Pour le choix du détecteur, vous pouvez compléter cette lecture avec le guide « Comment choisir son détecteur de métaux« . Vous connaitrez alors tout ce qu’il faut pour bien choisir son détecteur et être certain de votre achat.

Les accessoires qui peuvent vous servir

Quand vous débutez, certains accessoires que vous avez dans le garage peuvent vous être utile. Pour ma part, j’en ai relevé quelques uns qui ne coutent rien ou presque et qui pourront vous accompagner dans la détection.

  • La pelle ou pioche
  • La casquette + la bouteille d’eau
  • Le sac à dos
  • Le casque
  • Les poches de congélation
  • Etiquettes et stylo + carnet de détection
  • Petite brosse

Ces accessoires peuvent vous faire sourire et pourtant… La pelle, c’est évident, va vous éviter de creuser avec les mains. Vous pouvez opter pour des modèles pliables, qui ne prennent pas de place dans le sac à dos. Petite mise en garde, quand vous creusez, ne creusez pas directement sur la cible, vous pourriez l’abîmer. Creusez plutôt autour en vous rapprochant de celle-ci progressivement…

La petite brosse est utile lors de vos trouvailles pour nettoyer la cible. Prenez une brosse à poils souples ou une brosse à dent par exemple. Il ne faut pas détériorer votre objet à cause d’une brosse trop dur. Il faut juste la nettoyer suffisamment pour la ranger. Vous ferez un nettoyage complet une fois rentré à la maison.

La casquette et la bouteille d’eau, c’est du confort. Attention cependant, quand vous détectez, c’est avec un casque, donc prévoir un chapeau qui ne vous gênera pas outre mesure. Le sac à dos, assez évident que ça puisse vous paraitre, vous servira à ranger vos outils, votre pelle, trouvailles…

Le casque est très important en détection car tout se passe dans vos oreilles. Si vous avez un casque de très bonne qualité, c’est parfait, sinon pensez à en prendre un bon. C’est très agaçant de faire de la recherche avec un casque qui ne restitue pas un son correct. Croyez en mon expérience.

Enfin, les poches de congélation, étiquettes et stylo, c’est pour classer vos objets trouvés. Chaque cible doit être mise dans une poche différente. Personnellement, j’aime bien noter l’endroit et la profondeur à laquelle je les ai trouvé. Ca permet de faire un petit historique de vos trouvailles. Vous pouvez également tout noter sur votre carnet de détection. Ce carnet sert à noter toutes vos sorties, ce que vous avez trouvé, où et quand, à quelle profondeur, et la valeur éventuelle de vos cibles. L’intérêt n’est pas que personnel. En croisant des infos, peut être que vous pourrez déterminer un lieu historique ou un endroit à fort potentiel.

Choisir son lieu de prospection

Lors de vos premières sorties, peut être que vous partirez à l’aveugle. Bonne idée… oui et non. Il y a souvent des lieux qui nous intriguent dans notre entourage. Pour ma part, c’est une vieille demeure abandonnée avec une croix des templiers sur la porte. Réfléchissez à ces lieux insolites qui portent un peu d’histoire. Evidemment, si votre objectif est de trouver des bijoux sur la plage, c’est plus facile. Prenez une carte ou google Map et notez ces lieux et fixez vous un objectif de recherche, de surface.

Petit article traitant de ce sujet, à lire ici.

Respecter les lieux et les sites

Attention en revanche à ne jamais fouiller sur un site archéologique. Je vous invite à lire l’article complet sur la législation en détection. Ca pourra sans doute vous éclairer. Attention également si vous fouillez sur un terrain privé, assurez vous d’avoir l’autorisation du propriétaire ! Respectez les terrains privés, c’est primordiale pour que la détection se passe sans accroc. Prévoyez aussi un protocole de partage écrit des trouvailles. Imaginez que vous trouviez un trésor, ce serait dommage de ne pas en profiter !

Une fois votre lieu déterminé, c’est parti ! Pour fouiller correctement, nous vous conseillons de quadriller la zone. Ne partez pas dans tous les sens sinon vous passerez plusieurs fois au même endroit. Faites les zones par ligne droite, ainsi vous savez exactement où vous en êtes et si vous devez vous stopper, vous savez où reprendre.

Et là, magie, le détecteur sonne et vous indique une cible intéressante !

Vos premières trouvailles

comment débuter en détectionVotre détecteur a bipé, vous avez pinpointé la zone et vous voilà prêt à creuser. Ne creusez pas directement sur la cible mais commencez à côté en vous rapprochant doucement. Utilisez le pinpoint pour vous assurer que vous êtes toujours dans la bonne direction. Le détecteur détermine la profondeur donc creusez en fonction.

Une fois la cible repérée, sortez là, examinez la visuellement en lui passant un léger coup de brosse. Si elle est intéressante, glissez la dans une poche de congélation et notez l’endroit où vous l’avez trouvé. Il n’est pas rare qu’une bourse ancienne pleine de pièces tombe à terre et dissémine des cibles sur une large zone alentour. Notez le également sur votre petit carnet de bord.

Une fois déterrée, rebouchez le trou pour ne laisser aucunes traces, il faut respecter la nature et les lieux ! J’insiste sur ce point car pour que les détectoristes soient respectés, à nous de respecter les lieux de fouilles.

Que faire des objets trouvés

Tout bon détectoriste respecte les trouvailles et les objets qu’il trouve. Si votre objet a un intérêt qui peut intéresser l’histoire, l’art, ou l’archéologie, nous vous conseillons de vous rapprocher d’une personne compétente. Il ne faut pas priver le monde de vos trouvailles. Malheureusement, 95% des fouilleurs gardent les trouvailles pour eux, par crainte de soucis avec la justice ou tout simplement pour leur collection personnelle.

A vous de faire et d’agir en fonction de votre conscience mais si vous décidez de garder les cibles, comme les pièces par exemple, traitez les avec soins ou donnez les. Si vous fouillez pour mettre vos trouvailles aux oubliettes, ne faites pas de la détection.

Se rapprocher d’un club de détection

Point important, peut être qu’il existe un club de détection dans votre région. Il peut être intéressant de vous en rapprocher. En effet, les clubs sont des associations de passionnés et quoi de mieux pour apprendre ? L’avantage est que des sorties sont régulièrement organisées, des formations et vous pourrez échanger sur votre différentes trouvailles.

Beaucoup de détectoristes restent dans leur coin sans forcément échanger avec d’autres, hormis sur internet mais si vous avez la possibilité, essayez de faire un essai en club. Vous verrez que c’est très enrichissant et formateur.


En conclusion, si vous voulez faire de la détection, lancez-vous ! Il ne faut pas grand chose pour commencer efficacement à faire de la détection de métaux. Avec un peu de matériel et de patience, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir et vous pourrez faire de très belles trouvailles ! Ayez confiance en vous, et foncez avec votre nouvelle poêle à détection !

Les détecteurs de métaux en promoVOIR NOTRE SELECTION
+